Interprétariat humain pour la nuit de l’intelligence artificielle

par | Fév 14, 2018 | Actualités, Events @fr

Interprétariat humain pour la nuit de l’intelligence artificielle

par | Fév 14, 2018 | Actualités, Events @fr | 0 commentaires

Jeudi 8 février 2018, le Palais de Tokyo accueillait la première « IA Night » millésime 2018. Titre, programme et CV des intervenants en anglais, enjeu global oblige, mais interventions en français. C’est pourquoi l’agence Artefact avait sollicité Linguali pour une prestation d’interprétariat simultané.

45 intervenants, dont certaines célébrités du monde numérique :

  • Mounir Mahjoubi, Ministre du numérique plaidant pour une politique plus libérale de la donnée, tout en veillant à l’inclusion numérique ;
  • Laurent Alexandre, très en forme pour dénoncer les lenteurs et réclamer une politique radicale de libération de la Donnée afin de ne pas perdre une nouvelle guerre de la technologie ;
  • Bruno Maisonnier, inventeur français du populaire robot Nao, aujourd’hui chez Another Brain.

Les représentants en France des leaders de l’IA : Microsoft, Google et IBM, de nombreux entrepreneurs et membres de l’écosystème de l’IA (à noter : encore un effort à faire pour la parité H/F) complétaient ce dense programme de 2h40. Les sessions étaient introduites et modérées par les fondateurs de l’événement — Damien Gromier, créateur de France is IA au sein de France Digitale, et Vincent Luciani, Pdt de l’agence Artefact.

Un travail en cabine de table, sur une mezzanine investie par les spectateurs…

Connaissez-vous la salle Yoyo du Palais de Tokyo ? Elle est plus connue comme boite de nuit techno, certes. Sa mezzanine accueillait la régie audiovisuelle de Novelty et, derrière, sous une cabine de table montée sur 2 tables bistrot — pas idéal mais acceptable pour une mission très courte — une interprète missionnée par l’agence Hancock-Hutton : Sandra Schmal. Dans la cabine, la console Linguali, sur MacBook Pro. À côté de la cabine, un MacBook Pro connecté à la table de mixage de la régie. Devant la régie, en surplomb de la salle, le serveur Linguali et son point d’accès Wi-Fi. le tout relié par des connexions réseau. La couverture Wi-Fi en 802.11AC 5Ghz était largement suffisante pour arroser la salle. Voilà pour le setup déployé en quelques minutes dans l’après-midi.

Pour informer les participants non francophones, notre correspondante chez Artefact, Charlotte, en plus d’adresser un e-mail aux inscrits avant l’événement, avait eu la bonne idée d’imprimer le QRcode de téléchargement de l’application directement sur les badges ! Une excellente initiative à partager dans le kit de médiation de nos futurs clients.

Un énorme merci et bravo à Sandra Schmal pour avoir tenu la cadence.

Merci enfin à l’agence Artefact (« votre solution a beaucoup plu à mon pdg ») pour avoir choisi de proposer Linguali à ses participants. Linguali, meilleure innovation numérique dans l’événementiel selon les clients de Viparis et le jury de Heavent 2017, qui numérise « tout sauf l’interprète » quand le fantasme d’une « IA qui remplacera bientôt les traducteurs » est l’un des plus tenaces en ce moment.

En témoigne cette élégante interpellation :

Question à laquelle nous apportons des éléments de réponse dans ce billet

 

Linguali Event permet de déployer l’interprétariat simultané sur le smartphone des participants des plus grands événements ; participants illimité, multi-cabines, 2 interprètes par cabine, Floor et Relais, temps réel et audio qualité ISO, soutenu par Viparis en France, Linguali Event s’impose comme la solution d’interprétariat sans les équipements, qui marche.
Pour obtenir un devis ou poser vos questions, remplissez le formulaire de contact.